Justin Tuck prend sa retraite

Crédit photo: SB Nation

« With the 74th pick in the 2005 NFL Draft, the New York Giants select… Justin Tuck, defensive end, Notre Dame ! »

C’est ainsi que commença la carrière professionnelle de ce jeune prodige venu d’Alabama. Les scouts estimaient que Tuck avait suffisamment de talent pour être sélectionné dans la seconde moitié du premier tour, mais c’est finalement au 3e tour qu’on appellera enfin son nom. Le joueur surnommé « The Freak » par ses coéquipiers de Notre Dame avait subi une chute de production en 2004 après un petit souci au genou à la fin de la saison 2003. Vous pouvez en savoir plus sur ce qu’on disait de lui à l’époque en suivant ce lien.

Malgré la déception, Tuck eu tout de même eu la chance de commencer sa carrière derrière le légendaire Michael Strahan et son acolyte Osi Umenyiora.

Je ne pourrais pas vous en dire beaucoup sur le début de carrière de Tuck car la première fois que je l’ai vu jouer c’était un matin de février 2007. Le 3, pour être précis.

Tuck avait accumulé 10 sacks cette saison et faisait partie du trio infernal qui brisa les rêves des Patriots, jusque là invaincu, en harcelant à maintes reprises l’incroyable Tom Brady. C’est en regardant Michael Strahan, Osi Umenyiora et Justin Tuck que j’ai appris ce qu’était un sack.

A la suite du départ à la retraite de Michael Strahan, Tuck titulaire et capitaine de l’équipe. Quand on lui demandait si il ressentait une quelconque pression, sa réponse était digne du leader défensif qu’il allait devenir:

« De la pression? Je suis assez intelligent pour me rendre compte qu’il n’y a qu’un Strahan et qu’il n’y aura toujours qu’un Strahan. Je ne cherche pas à remplacer Michael Strahan. J’essaye juste d’aider cette équipe à gagner. Je ne vais pas m’ajouter de la pression sur le dos en tentant d’obtenir 22 sacks en une saison. »

Cette saison, il obtint cette saison 12 sacks (son record personnel), 3 fumbles forcés, 2 passes et une interception. Grâce à ses performances sur le terrain, il fut sélectionné pour la première fois de sa carrière au Pro Bowl et à la première équipe All-Pro.

En 2009, il vit sa production baisser de moitié à cause d’une blessure subie en septembre à cause de l’infâme Flozell Adams. Mais Tuck retrouva rapidement le chemin du Pro Bowl en 2010 en enregistrant 11,5 sacks, 76 placages (record personnel) et 6 fumbles forcés (record personnel). On se souvient en particulier de son match contre les Giants quand il sacka 3 fois Jay Cutler (sur ce match les Giants enregistrèrent 10 sacks).

La saison 2011 fut un peu compliquée pour Tuck, encore une fois à cause des blessures. Il n’enregistra que 5 sacks mais se rattrapa pendant les playoffs avec 3,5 sacks en 4 matchs. Certains pensaient qu’il allait remporter le titre de MVP du match avant qu’Eli vienne lui voler sa récompense disait il en blaguant.

En 2012, le defensive end n’obtint que 4 sacks mais il se rattrapa en 2013 avec 11 sacks. Le joueur ne resigna cependant pas avec l’équipe.

Après avoir signé un contrat de 2 ans pour 10 millions $ chez les Raiders, Tuck avait exprimé sa frustration en disant que les Giants lui avaient manqué de respect en faisant une offre trop faible. Le joueur n’espérait pas qu’ils égalent l’offre des Raiders mais s’attendait tout de même à un effort de la part des Gmen.

Finalement, Tuck joua presque une saison complète chez les Raiders mais seulement 5 matchs en 2015.

Aujourd’hui Justin Tuck explique qu’il a été très tiraillé entre jouer ou prendre sa retraite. Au final, il a décidé qu’après 11 saisons, il était temps de mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel.

On ne peut que saluer ce joueur qui non seulement était un bon joueur défensif mais aussi un excellent leader.

Personne n’ira prétendre qu’il joue dans la même cour que Michael Strahan ou encore Lawrence Taylor. Cependant Tuck est quand même un joueur qui a marqué l’histoire des Giants. Si on peut dire qu’il est improbable qu’il se retrouve au Hall of Fame, on peut affirmer qu’il mérite sa place au sein Ring of Honor des New York Giants.

Merci monsieur Tuck. Les fans francophones vous souhaitent toute la réussite que vous méritez dans votre vie après la NFL.

***

Autres news:

Les Giants en vrac…

Les Giants en vrac

Eli Manning remplace Ben Roethlisberger au Pro Bowl.

Josh Brown et Dominique Rodgers-Cromartie ont aussi été convoqués pour remplacer des Patriots blessés au Pro Bowl.

Eli, Odell Beckham Jr. et Josh Brown joueront d’ailleurs pour l’équipe de Jerry Rice tandis que DRC jouera pour l’équipe de Michael Irvin.

Larry Izzo, coach assistant des special teams ces 5 dernières années, a quitté New York pour devenir le ST coach des Houston Texans.

Il y avait des rumeurs concernant l’embauche de Mike Singletary pour être LB coach. Finalement les Giants ne lui ont pas proposé le poste.

C’est Bill McGovern qui sera le prochain LB coach des Giants. Il était le coach de Mark Herzlich et Luke Kuechly à Boston College.

Les Giants ont aussi embauché Aaron Wellman pour être le nouveau strength and conditionning coach et Patrick Graham, ancien LB coach des Patriots, pour coacher la ligne défensive.

Eli Manning est parmi les 3 finalistes du Walter Payton Man of the Year Award.

L’autopsie de Tyler Sash a démontré qu’il avait un niveau avancé de CTE (encéphalopathie traumatique chronique). Il avait pourtant joué que 2 saisons en NFL.

Eli dit qu’il est possible que le Super Bowl 50 soit le dernier match de la carrière de Peyton Manning.

Lawrence Taylor fait partie de la Super Bowl 50 Golden Team.

Jon Beason aimerait rester avec les Giants si il peut continuer à jouer.

DT Jay Bromley, sélectionné lors du 3e tour de la draft 2014, est accusé d’avoir commis une tentative de viol et une agression.

Free agency 2016 : quel avenir pour les Giants ?

Crédit photo: NJ.com

Maintenant que la question des coachs est en train de se régler, les Giants vont pouvoir commencer à penser à ceux qui feront véritablement (ou pas) de 2016 une bonne année pour Big Blue: le joueurs.

Si la draft est encore loin (on commence doucement à évaluer les prospects), la free agency est le prochain événement du calendrier de l’intersaison. S’il est encore trop tôt pour penser à ceux qui pourrait nous rejoindre en mars, il est temps désormais envisager le cas des joueurs sous contrat en 2015 et d’envisager un éventuel retour. On vous en a parlé dans le dernier podcast, certains joueurs sont en fin de contrat et la question de savoir s’il faut leur donner un nouveau contrat se pose.

Enfin, il y a aussi les joueurs qui ont un contrat important pour 2016, supérieur à leur rendement, et dont l’avenir pourrait s’écrire loin de New York. Faisons un petit passage en revue de ces joueurs :

Lire la suite

Le staff de Ben McAdoo commence à prendre forme

Maintenant que Ben McAdoo a eu une belle promotion (dommage qu’elle n’était pas assorti d’un tour chez le tailleur…), il est temps de se pencher sur son staff.

Très tôt on a entendu parler de Joe Philbin, ancien patron de Ben McAdoo à Green Bay et ancien HC déchu des Dolphins, comme futur coordinateur offensif des Giants. Finalement c’est Mike Sullivan, le QB coach des Giants, qui prend ce poste. On pensait tout de même que Joe Philbin viendrait pour servir les Giants comme assistant coach mais finalement il a accepté un poste d’OL coach chez les Indianapolis Colts.

Pour le moment on sait que les Giants ont décidé de garder Dave Merritt, coach de la secondary et des safeties, au même poste.

Alors avant de parler des nouvelles têtes, parlons des départs:

  • Jim Herrmann, LB coach, a été recruté par les Colts pour entraîner les LBs.
  • Sean Ryan, WR coach, a été recruté par les Houston Texans pour occuper le même poste.
  • Le coach de la ligne offensive Pat Flaherty ne sera pas gardé par McAdoo
  • McAdoo a aussi décidé de se séparer de Robert Nunn, coach de la ligne défensive
  • Enfin, les Giants ont également licencié Jerry Palmieri qui était l’entraîneur en charge de la préparation physique des joueurs.

Les Giants ont donc 4 postes à pourvoir: OL coach, DL coach, LB coach et Strength coach.

Le départ de Ryan a déjà été compensé par l’arrivée d’Adam Henry qui était le WR coach d’Odell Beckham Jr. et Rueben Randle à LSU. Il coachait les WR des 49ers en 2015.

Certains (dont moi) espéraient voir Steve Spagnuolo s’envoler pour de nouvelles aventures mais dès l’annonce du choix de McAdoo, une rumeur laissait entendre que le coordinateur défensif des Giants resterait le même.

Un espoir renaissait quand des rumeurs indiquaient que le nouveau coach des Eagles, Doug Pederson, voulait recruter Steve Spagnuolo pour devenir son DC.

Cependant les Giants ne donnèrent pas l’autorisation aux Eagles de faire passer un entretien à Spags. Il semble donc évident que les Giants garderont Spagnuolo comme coordinateur défensif en 2016 malgré les résultats lamentables de 2015.

On n’a pas d’informations concernant le sort de Tom Quinn, coach des ST.

***

Autres news:

Ben McAdoo devient le nouvel head coach des Giants

La nouvelle est tombée tard hier soir: les Giants ont promu leur coordinateur offensif Ben McAdoo au poste de head coach.

La décision est intervenue peu de temps après que Hue Jackson – qui devait passer un entretien avec les Giants ce jeudi – n’accepte le poste de head coach chez les Browns et que la rumeur s’intensifie concernant l’intérêt des Philadelphia Eagles pour McAdoo.

Plutôt que de risquer de perdre McAdoo, Mara et Reese lui ont proposé le poste de head coach qu’il a bien entendu accepté.

Lire la suite

A la recherche du prochain head coach des Giants

Pour la première fois de l’Histoire de ce blog, nous écrivons un article sur la recherche du nouveau Head coach. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que Tom Coughlin a été [Insérer ici un mot signifiant qu’il a été virer mais sans dire virer parce que ce n’est pas classe de dire qu’on l’a viré, même si on l’a effectivement viré] la semaine dernière. Depuis, les choses ont tranquillement évoluées, ralenties légèrement par les obligations de Mara, en charge avec Reese du recrutement du nouveau coach mais occupé par les questions organisationnelles de la NFL en sa qualité de propriétaire.

Si certains candidats ne sont déjà plus sur le marché (Adam Gase ayant signé à Miami notamment), le champ des possibilités reste large. Faisons ensemble un tour d’ensemble des candidats.

Lire la suite